Aller à l'accueil | Aller au menu | Aller au contenu | M'écrire | Aller à la citation | Aller aux pétitions
Maïeul Rouquette

Et maintenant ?

|

lundi 9 juillet 2012 à 18h55

Enregistrer au format PDF

J’ai commencé ce blog en 2006. C’était la grande époque du CPE. La dernière victoire des travailleurs. Enfin, si on peut parler de victoire. Disons la dernière non défaite.

Ma formation politique, je l’ai eu dans l’opposition. Comme le dit bien Adrien, c’était relativement facile. Maintenant, me voilà encore membre, jusqu’à expiration de ma carte, d’un parti qui se trouve aujourd’hui au gouvernement, et qui pour la première fois à un groupe dans les deux assemblées.

Ces derniers mois ont été dures politiquement. Fallait-il rester dans ce parti alors que je n’approuvais pas, et n’approuve toujours pas, l’accord de mandature avec le PS ? Fallait-il rejoindre le Front de Gauche ? Pour différente raison, j’ai choisi de rester à EELV. Je m’explique maintenant, à posteriori. C’est un peu lâche, mais dans le combat on sert les coudes.

Si je n’approuve pas l’accord de mandature, trop lâche, je reste convaincu que le projet porté par les écologistes n’a d’équivalent nul part ailleurs. J’ai consulté le projet du Front de Gauche, intitulé l’humain d’abord. Alors certes j’y trouve des belles phrases avec lesquelles je ne peux dans l’ensemble qu’adhérer. Mais aucune mesures précises pour arriver à ces fins. Ainsi je suis particulièrement amusé par la petite phrase « les sectes seront interdites ».

En somme, ce que je reproche à l’accord EELV / PS, les incantations, je le retrouve dans le projet du Front de Gauche.

Et puis, je n’appréciais pas la tournure personnaliste de la campagne de Mélenchon. Je n’aime pas les tribuns, fussent-ils de gauche. Ses propos sur la vente de Rafale à l’Inde m’ont définitivement convaincus de ne pas voter pour lui : être écologiste, c’est se poser la question des finalités des productions. Et l’un de mes premiers tee-shirts militants fut pour le contrôle des armes...

Alors certes vous me direz, je ne suis pas sûr que Hollande face mieux que Melenchon sur ce point. Peut être, mais au moins n’aurai-je voté pour lui que par dépit, parceque je n’avais pas ma candidate au second tour. Je n’aurais pas apporté ma voix à une personne qui soutient de telle position.

J’en ai rediscuté longuement avec d’autres militants du FDG : j’ai trouvé les pires justifications de ce propos (heureusement, certains ont admis qu’il a dit une horreur).

Et puis la manière dont Melenchon parle de la France grande nation avec un grand F sent bon le roman national. Je ne tenais pas à avoir une histoire bling-bling de gauche, après avoir eu celle de droite.

Bref, j’ai abandonné la piste, j’ai relu le programme d’EELV, et je me suis dit que celui-ci était finalement celui qui me convenait le mieux. J’étais d’accord sur le fond, mais pas sur la stratégie. Mais me dirait vu : le FDG a envoyé aujourd’hui des députés aux parlements. Tous des communistes (exceptés l’outre-mer). Des mes discussions avec leurs militants, je n’ai pas tellement l’impression que le PCF se soit converti à l’anti-productivisme. Pas plus d’ailleurs que le Parti Socialiste. Mais l’alliance PS-EELV n’est pas du même ordre que l’alliance PCF-PG.

De plus, bien que l’Alliance FDG-PS ait échoué, je trouvé la manière du FDG de faire des accords purement électoraux, soit disant pour éviter le risque FN, un peu hypocrite. On peut reprocher beaucoup de chose à l’accord programmatique PS-EELV, mais au moins il n’y a pas eu d’accord électoral sans accord programmatique.

PDF - 795.7 ko
Vivre mieux
Programme d’Europe Ecologie Les Verts
PDF - 317.4 ko
L’humain d’abord
Programme du Front de Gauche
PDF - 203.4 ko
Accord PS-EELV

Pour la suite, on verra comment tout va évoluer. Je suis ravi qu’EELV n’ai pas l’environnement, mais des ministères sur des thématiques importantes et chères à l’écologie politique : les relations avec le pays du Sud, la politique du logement et l’égalité entre les territoires. Si nos ministres arriveront à peser — on verra bien à l’usage ce qu’il en est —, alors nous pourrons prouver que l’écologie, ce n’est pas que les petites fleurs.

Cependant en cinquième République, nous avons le principe de solidarité gouvernementale. La politique annoncée par Jean-Marc Ayrault n’est pas de la rigueur, mais presque. Jusqu’à quand EELV va-t-il rester dans ce gouvernement ? Je ne sais pas. Pour ma part, je me vois mal défendre les positions de ce gouvernement, notamment après les sorties de Valls sur les sans-papiers. J’espère simplement qu’EELV saura se doter d’outils de contrôle de la participation gouvernementale efficace. Je crois qu’un bon congrès en janvier ferait du bien à tous le mouvement.

Et puis, avouons le, mon secret espoir est que EELV quitte l’alliance avec le PS pour s’allier avec le PG ... Mais pour cela il faudrait que les organes dirigeants du PG puisse se convaincre qu’on ait pu voter OUI en 2005 parcequ’on était anti-libéral. Et ca, c’est mal parti au vu de mes discussions.

Fort heureusement pour moi, un événement de ma vie me permet de m’éloigner de la politique Française. C’est un peu Pilatien comme attitude, mais je quitte la France, pour migrer à Lausanne, où j’aurais un poste d’assistant-diplômé (doctorant) en histoire du christianisme ancien et littérature apocryphe chrétienne.

Par conséquent, ce blog risque d’être en suspens un certain temps, mais qui sais, peut-être commenterais je la politique suisse ?


Commentaires

1 Le mercredi 11 juillet 2012 à 18h22 par loumiel

A-t-on idée de s’exiler aussi !
De toute façon , on ne trouvera jamais un parti qui corresponde totalement à nos idées et heureusement d’ailleurs.
Bises

2 Le samedi 14 juillet 2012 à 18h28 par la sénatrice de mère

la gauche arrive... les jeunes pousses de la politique s’exilent...

France, ton Avenir fout le camp...

restent les vieux qui croient encore que même si leur parti n’est pas parfait, il peut faire bouger les lignes. Mieux vaut être dans un parti allié au pouvoir en étant critique pour faire entendre la petite musique d’une véritable écologie politique que d’être loin de toute possibilité de faire bouger les choses..

Enfin, si ce n’est pas pour planquer en Suisse, ton argent ou ta collection de petits bonhommes bleus qui vivent dans une communauté marxiste, tu es pardonnable

bon avenir, mon Maïeul

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Dernier billet | 136 billets | 251 commentaires | Réalisé avec Spip | Hébergé chez All2All