Aller à l'accueil | Aller au menu | Aller au contenu | M'écrire | Aller à la citation | Aller aux pétitions
Maïeul Rouquette

Un aperçu des méthodes théologiques

|

mardi 22 janvier 2013 à 23h08

Enregistrer au format PDF

Un ancien collègue de Strasbourg a publié récemment sur son blog un « Overview of Theological Method », présentant de manière humoristique, mais non dénuée de fondement, certaines manière de faire de la théologie. En voici la traduction.

1. Méthode juive

Racontez une histoire au sujet des grands actions que Dieu a accomplies dans le passé. Concluez en disant qu’il peut le faire à nouveau – à condition de bien se conduire.

2. Méthode pharisienne

Si vous n’avez d’obsession quant à la pureté, commencez à en avoir : alors vous comprendrez la loi.

3. Méthode de Jésus

Dans la plupart des cas, soyez d’accord avec la position majoritaire. Appliquez là à la « mauvaise » personne au « mauvais » moment.

4. Méthode des apôtres

Utilisez quelques méthodes rabbiniques obscures pour relier des passages disparates. Appliquez les allégoriquement à la question que vous avez sous la main. Puis ajoutez « Dieu m’a dit ».

5. Méthode agnostique

Je vous le dirais bien, mais si vous étiez l’un des élus, vous le sauriez déjà.

6. Méthode des Pères de l’Église

Lisez systématiquement l’Ancien Testament de manière allégorique, en le rapportant au Christ et à l’Église. Ne distinguez pas vos sources, ainsi on aura l’impression que vous parlez de l’Écriture elle-même. Ajoutez un argument tiré de la nature. Si vôtre lecteur a encore du courage, ajoutez quelques principes philosophiques, pour faire bonne mesure.

7. Méthode médiévale

Utilisez l’allégorie à un niveau complément nouveau : faites parler n’importe quel passage sur n’importe quel sujet. Paraissez pieux. Marie est toujours la bienvenue.

8. Méthode orthodoxe

Citez les Pères de l’Église. S’ils ne parlent pas de votre sujet, vous ne devriez pas vous interroger.

9. Méthode des réformateurs

Faites tourner toute votre théologie autour de quelques nouveautés à l’intérieur de quelques passages seulement. Dites qu’il ne s’agit pas en réalité de nouveautés mais d’évidences. Insultez les papistes et les enthousiastes aussi souvent que possible en disant qu’ils ajoutent des nouveautés. Tous les coups sont permis.

10. Méthode historico-critique

Faites remarquez qu’il n’y a pas deux auteurs bibliques qui disent exactement la même chose. Relativisez ceux que vous n’aimez pas. Utilisez les autres.

11. Méthode fondamentaliste

Choisissez un problème polémique. Trouvez une série de passages qui soutiennent votre thèse. Prenez les références scripturaires sous forme abrégée, accumulez les, et proclamez vous vainqueur.

12. Méthode Luthérienne contemporaine

Citez les confessions luthériennes. S’il n’y en a pas pour votre sujet, trouvez un Père de l’Église d’accord avec vous.

13. Méthode Calviniste contemporaine

Méthode fondamentaliste + logique Aristotélicienne = solution « irréfutable ».

14. Méthode post-moderniste

Utilisez la méthode historico-critique pour dégager le développement historique de la doctrine. Concluez en que l’intuition populaire post-moderne est l’évolution naturelle – nous voulons dire inspirée par Dieu – ressortant de ce développement.


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Dernier billet | 137 billets | 253 commentaires | Réalisé avec Spip | Hébergé chez All2All