Aller à l'accueil | Aller au menu | Aller au contenu | M'écrire | Aller à la citation | Aller aux pétitions
Maïeul Rouquette

Serais-je Marcioniste ?

|

mardi 22 août 2006 à 18h40

Enregistrer au format PDF

Au second siècle après Jésus-Christ, Marcion soutenait la thèse selon laquelle il y aurait deux dieux : un dieu mauvais, celui de l’Ancien Testament, et un dieu bon : le père du Christ, le dieu du Nouveau Testament.

Cette idée fut considérée comme hérétique [1], et je ne sais pas s’il existe encore des Marcionistes aujourd’hui, cependant on en trouve encore des traces, comme dans l’expression « Le bon Dieu » ou bien « God is good » en anglais [2]

Cette thèse amena son auteur à rejeter tout l’ancien testament, et à ne garder dans le nouveau que Luc-Acte et certaines lettres Pauliniennes ou Deutéro-Pauliniennes [3], qu’il interpréta de manière radicale dans leurs passages sur la loi Mosaïque.

On peut reconnaître que Marcion n’avait pas forcément tord. En effet, combien de fois Dieu se montre cruel dans l’AT : que l’on songe au Dix plaies d’Egyptes, lorsqu’il "endurcie le cœur" (Ex 10, 27) de Pharaon, ou bien encore à la manière dont les égyptiens périssent noyés dans les flots de la mer Rouge. Bref, un dieu fier, arrogant, qui veux montrer qu’il a raison, qu’il est supérieur aux autres dieux : Ex 7,3-5 en est un bon exemple.

Est ce cependant une raison pour rejeter tout l’héritage juif ?

A mon sens, non. Tout d’abord, parce que Jésus était un juif, qui a enseigné à des juifs. Et que donc, si l’on ne prends pas en compte la pensée juives du 1er siècle, et donc les textes sacrés, alors il est difficile de pouvoir comprendre le message de Jésus.

Mais également parce qu’il existe des très beau passage dans la Bible juive : que l’on songe au psaume de la création, au cantique des cantiques ou encore à certain psaumes du livre des Psaumes...

Alors, pourquoi Dieu est-t-il si cruel dans l’AT ? Question douloureuse que chaque chrétien progressiste se pose sûrement.

Plusieurs réponses me semble possibles :

  1. L’AT, comme toute la Bible, ne décrit pas forcément qui est Dieu, mais qu’elle image des hommes et femmes se sont fait de Dieu.
  2. Dieu a évolué. Comprenant que le déluge, la destruction de Sodome et Gomorrhe, etc [4]. N’empêche pas les hommes de péchés, Dieu à voulu savoir ce qu’était la condition d’homme, et s’est incarnée en la personne de Jésus. Et du dieu vengeur, qui détruit, tue, il est devenue le "Père toujours bon" des évangiles ... Celui que s’en crainte on peut appeler "papa".

Certaines arguments, que je partage pas, contre ces deux thèses existent.

Contre la première, l’argument classique que le Bible est Parole Divine, qu’elle ne peut être remise en question, etc. C’est l’argument typique des intégristes religieux, donc je ne ferais pas de commentaire à ce sujet.

Contre la seconde, l’argument selon lequel Dieu étant éternel, il ne peut évoluer. J’avoue ne pas comprendre pourquoi le fait d’être éternel empêcherait d’évoluer, mais bon ... j’ai renoncé à comprendre beaucoup de raisonnement des gens.

[1Toute idée n’étant pas en accord avec le dogme majoritaire peut-être considérée comme une hérésie.

[2encore que je ne sois pas sûr qu’elle existe bien, étant donnée mon manque de connaissance de la langue de chéque-spireShakspeare. Cependant je l’ai lu dans un bouquin à propos du Marcionisme. Si quelqu’un veux bien me confirmer l’existence de cette expression, je l’en remercie d’avance.

[3malheureusement je n’ai pas sur moi la liste exacte des lettres reconnues, étant donné que je suis à Avallon, et que le livre dans lequel je l’ai trouvée se situe à Melun

[4on pourrait croire que je pense que ces événements sont historiques. Pas vraiment. Disons que du point de vue religieux ils sont historiques, puisqu’il marque les rapports Être Humain/Dieu. Même s’il n’est pas sûr que cela s’est « réellement produit ». De même, je ne partage pas l’idée que l’homosexualité est un pêché, ce serait contraire à mon engagement chez les Jeunes Verts. Mais pour les auteurs de la Genèse, c’était le cas.


Commentaires

1 Le samedi 26 août 2006 à 0h22 par Dr Plock (Site)

J’ai très bien connu un Marcionniste. Je l’ai croisé alors qu’il descendait l’escalier de service de l’église Saint Sulpice.

2 Le jeudi 31 août 2006 à 11h46 par Adam Chaabane (Site)

et le Dieu du Coran, il est très méchant alors ?

blague à part, ce que tu viens de dire (ou plutôt d’écrire) peut s’expliquer autrement que par une vue naïve-gnan-gnan.

Non, Dieu n’est pas le petit Jésus tout beau tout mignon qui vient mettre une orange dans les chaussons à Noël.

Dieu a donné le choix à certaines créatures (les humains), en leur donnant deux voix à suivre, celle du bien ou celle du mal.

Donc comment crois-tu qu’il doive réagir lorsque certains choisissent de purement l’ignorer et de commettre les interdits qu’il a fixé ?

À l’école, quand tu ne respectes pas le règlement intérieur, tu peux t’attendre à des sanctions. Ce n’est pas forcément être méchant que d’être ferme avec l’engagement qui a été fixé au départ.

3 Le jeudi 31 août 2006 à 12h10 par Maïeul (Site)

Attention !

Je parle des fois où Dieu est injuste.

Pourquoi Dieu a -il préféré Abel à Caïn, poussant ce dernier à la faute ?
Avez t-il besoins d’endurcir le cœur de Pharaon ?
Avez-il besoins de tuer les premiers nés d’Egypte ?

Dieu n’est -il pas ce père toujour bon que nous décrit Jésus dans Luc ? (Lc 15,11-31).

Ou bien est-il ce personnage orgueilleux, qui veux prouver absolument qu’il est le plus fort, le plus grand et le plus beau des dieu ?

À l’école, quand tu ne respectes pas le règlement intérieur, tu peux t’attendre à des sanctions. Ce n’est pas forcément être méchant que d’être ferme avec l’engagement qui a été fixé au départ.

Des sanctions oui. Mais expliqué, et en rapport avec la faute commise. Sinon, c’est une injustice.
Et puis on peut se demander qui a fixé le règlement.

Quand au Dieu du Coran : n’ayant pas lu ce livre, et ayant peu de culture à ce sujet, je peux répondre.

4 Le vendredi 1er septembre 2006 à 11h20 par Adam Chaabane (Site)

pour Caïn et Abel, je n’ai pas approfondi la question, donc je me garderai bien de répondre, même si je ne doute pas qu’il existe une explication satisfaisante.

Pour Pharaon, n’est-ce pas lui-même qui s’est enorgueilli, qui s’est pris pour un Dieu et qui a forcé ses sujets à l’adorer ? N’y a-t-il pas de péché plus grand que celui-ci ?

En ce qui concerne les enfants, pourquoi ceux-là plus particulièrement ? Il y a des enfants qui meurrent tous les jours, dans différentes circonstances. C’est Dieu qui choisi l’heure de la mort, et personne ne la connaît. La responsabilité de chacun est donc d’être le meilleur à tout moment, de peur d’être emporté avant d’avoir pu réparer ses fautes. Or, dans les cas des enfants, ils n’ont pas encore atteint l’âge de la responsabilité. On ne peut exiger d’eux qu’ils connaissent le bien ou le mal, ils sont encore purs de tout péché. Ils seront donc d’office parmi les bienheureux.

5 Le vendredi 1er septembre 2006 à 11h48 par maieul

En ce qui concerne Pharaon, non.

Ce que Dieu reproche à Pharaon, ce n’est pas de se prendre pour un dieu, mais de refuser de plier devant sa volonté.

Mais dans un même temps, il « endurci son cœur », pour pouvoir multiplier les signes et prodiges


Pour moi, j’endurcirai le cœur de Pharaon et je multiplierai mes signes et mes prodiges dans le pays d’Egypte. Pharaon ne vous écoutera pas ; alors je porterai la main sur l’Egypte, et je ferai sortir mes armées, mon peuple, les Israélites, du pays d’Egypte avec de grands jugements.
Ils sauront, les Egyptiens, que je suis Yahvé, quand j’étendrai ma main contre les Egyptiens et que je ferais sortir de chez eux les Israélites. (Ex 7,3-5)

N’est ce pas là une marque d’orgueil de la part de Dieu, marque qui se fait au détriment des plus faibles : les familles Egyptiennes voient leur enfant mourir, leur récoltes détruites ...

La responsabilité de chacun est donc d’être le meilleur à tout
moment, de peur d’être emporté avant d’avoir pu réparer ses fautes.

Non, la responsabilité de chacun est de construire le royaume de dieu, ici et maintenant.

Nous ignorons ce qu’est la vie après la mort, même si nous en avons un aperçu par la résurrection de Jésus

Est ce Dieu qui choisi la mort de l’homme ?

Non, je ne pense pas. Au contraire, dieu choisi la résurrection de l’homme.

Il ne veut pas la mort, mais la vie.

Il n’est pas le dieu des morts, mais des vivants ! (Lc 20,38).

6 Le mardi 5 septembre 2006 à 21h50 par Jacques PYRAT (Site)

Puisque tu te pose des questions sur le visage de Dieu dans l’AT, je t’invite à lire Le sacrifice interdit de Marie Balmary.

En fait, je t’invite à lire tous ses livres.

Il y a aussi Dieu sans idée du mal qui vaut le coup.

7 Le mercredi 6 septembre 2006 à 16h45 par triton

Hum... et s en prendre a la complete descendance de Cham (qui n est meme pas encore presente) alors qu en plus c est Noe qui a peine debarque de l arche n a eu soin que de planter de la vigne afin de s en coller une grosse au gros picrate et d exhiber son anatomie a tout venant, et comment dieu peut il dire une fois « oeil pour oeil » et ensuite demander a tendre la deuxieme joue, comment dieu peut il changer d avis en effet, la prochaine fois, que va t il dire : « Ah au fait, tant que j y pense, tout ce que j ai dit la derniere fois, be en fait non, c etait des conneries... Maintenant la nouvelle loi c est : »tu ne te moucheras pas avec le coude de ton voisin, et pour le reste, vous faites comme vous le sentez..." et l histoire du pauv’ Job sur son tas de fumier, et le pacte de dieu avec le diable... drole de personnalite tout de meme le bonhomme, j pense qu en psychiatrie doit y avoir un terme pour la designer...
Le Dieu de l ancien testament me semble egalement tres different de celui du nouveau, le « dieu des armees » devient « dieu de l amour »... L age peut etre ? C est vrai qu en vieillissant on devient plus coulant... Et Jesus qui vient foutre le bronx dans tout ca, une fois il dit « les commandements disent ca, mais moi je dis » et ensuite « je ne viens pas pour reformer les anciennes lois mais pour les faire appliquer » (enfin genre, j ai pas le texte sous les yeux)... Bref, toutes ces choses bien curieuses, tellement contradictoires, incroyablement confuses, toutes ces enigmes... la question est plutot pour moi, comment de tels textes (les 2 anciens et nouveau), si mal foutu, si mal ecrit (a quelques rares exceptions - Tes deux seins, deux faons, jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis...-) avec des passages plus chiant a lire qu un rapport de bug sous svn (genealogie), comment un tel texte, qui serait a coup sur refuse par n importe quel editeur a jeun, comment un tel texte a t il pu avoir, et a encore, un tel impact, une telle presence, comment ce texte a t il pu faconner l occident ? Alors que d autres, infiniment plus beaux, plus riches, non. L Odyssee par exemple, la cosmogonie proposee c est quand meme aut’ chose ! les dieux y sont biens plus rigolos, et le personnage d Ulysse est un archetype d etre humain vachement plus soyeux.... Alors, bon, du coup faut bien admettre, qu a la vue de la pietre qualite du machin et au regard de son incroyable efficacite, ces textes ne peuvent pas etre ecrit de la main de l homme, ils sont donc d essence divine, dieu existe, il doit avoir ses raisons...

8 Le jeudi 7 septembre 2006 à 9h39 par Adam Chaabane (Site)

c’est parce qu’ils s’y sont mis à plusieurs, et sans se concerter en plus...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Dernier billet | 137 billets | 253 commentaires | Réalisé avec Spip | Hébergé chez All2All