Aller à l'accueil | Aller au menu | Aller au contenu | M'écrire | Aller à la citation | Aller aux pétitions
Maïeul Rouquette

Pilule et environnement

|

lundi 5 janvier 2009 à 16h28

Enregistrer au format PDF

Oh la belle hypocrisie !

Je viens de lire dans Direct Matin que « Selon L’Osservatore Romano, le journal publié par le service d’information officiel du Vatican, la pilule contraceptive aurait de graves conséquences sur l’environnement ».

C’est là une belle hypocrisie de la part d’un organe dépendant directement du Vatican.

Effectivement, il est fort possible que la pilule pollue par le biais des restes d’hormones dans l’urine.

Mais je pense savoir pourquoi le Vatican sort un tel article : ne réussissant plus à convaincre la majorité des catholiques d’utiliser comme méthode de contraception la méthode « naturelle » [1], il trouve un nouvel argumentaire contre la pilule : l’argument écolo.

C’est voir la paille dans l’œil du voisin avant de voir la poutre dans le sien.

Car je pourrais sortir quelques arguments montrant l’impact négatif du Vatican sur l’environnement :

- les séances de « papolatrie » créant de grands voyages, comme les JMJ à Sydney (Bilan Carbone ?)
- le manque de prêtre causé en grande partie par le célibat et le non accès des femmes aux sacerdoces [2], et qui a pour conséquences d’obliger les rares prêtres restant à parcourir des kilomètres en voitures entre les paroisses.
- l’absence d’autorisation du préservatif, qui favorise l’épidémie du VIH, et donc l’utilisation de médicament coûteux [3].

Que le Vatican soit contre les usages de moyens de contraception, c’est son droit. Je trouve cela stupide [4] et donnant une très mauvaise images du catholicisme, et par extension, du christianisme. Mais au moins qu’il le dise honnêtement, et pas par des pseudo-arguments écolos (même si comme je l’ai dit, la question est à soulever.).

[1Soit dit en passant, je ne vois pas en quoi faire l’amour à certaine période du cycle féminin est plus naturel que prendre la pilule. L’homme est un des rares animaux à faire l’amour en dehors des périodes de fertilité. De plus, comme la pilule, la méthode dite des températures sépare pro-création et relation sexuelle.

[2Même si une ouverture ne résoudrait pas tout les problèmes, elle simplifierait drôlement la tâche, je connais personnellement des femmes et des hommes souhaitant se marier et désirant être prêtres mais ne pouvant l’être.

[3Sans même parler du bilan humain.

[4J’en reparlerai plus tard si j’ai le temps.


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Dernier billet | 137 billets | 253 commentaires | Réalisé avec Spip | Hébergé chez All2All